18 August 2017

L'opposition a choisi de "pourrir" le mandat de Rock (Alpha Barry)

Rate this item
(0 votes)

Le projet de motion de censure, décidé samedi par l’opposition politique contre le gouvernement burkinabè, dénote de son ''choix de pourrir le mandat du président Roch Kaboré'', a affirmé mardi le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry, lors d’un dialogue Burkina Faso-Union Européenne.

 

''Je voudrais dire un mot sur les récents événements politiques dans notre pays. Vous (ambassadeurs de l’UE, ndlr) constatez avec nous le choix de l’opposition de pourrir le mandat du président Roch Kabore, d’empêcher le gouvernement de travailler pour répondre aux préoccupations légitimes des populations. C’était peine perdue. Le pouvoir a su nouer des alliances et disposer d’une majorité confortable.

 

Au vu des attentats du 15 janvier 2016 et surtout de l’attaque de la poudrière de Yimdi (début janvier 2016, ndlr), on a dit que ce gouvernement ne ferait pas trois mois. On a fait plus que cela.

 

Mieux, les auteurs de cette tentative de déstabilisation ont été arrêtés et la plupart d’entre eux, jugés et condamnés. On a dit aussi que ce gouvernement faisait obstruction à la justice, retardait les procédures en faisant des arrangements pour libérer des détenus qui sont d’anciens camarades de parti. Vous avez vu qu’il n’en est rien. 

 

Au contraire, le gouvernement est engagé pour la vérité et la justice et souhaite que les procédures soient accélérées afin de passer à l’étape suivante de la réconciliation.

 

On a dit que jamais le gouvernement ne réussirait jamais à faire face aux engagements de l’année 2016. Non seulement le gouvernement a pris des mesures sociales fortes comme la baisse substantielle du prix du carburant, la gratuité des soins pour les enfants de zéro à cinq ans et les femmes enceintes, la gratuité des accouchements par césarienne. Le gouvernement a adopté la loi 081 qui a permis une augmentation ou une correction des salaires des fonctionnaires, une bonne partie de la dette intérieure, qu’on trainait depuis quelques années, a été réglée pour encourager la relance économique.

 

De même, le secteur du coton qui emploie 4 millions de personnes, a reçu une forte subvention. On a dit qu’on ne réussira pas à mobiliser les ressources nécessaires au financement du PNDES. On a même dit que ce n’était pas un bon plan. Non seulement il a été apprécié par vous de l’UE et les partenaires et cette confiance s’est traduit par un niveau d’engagement sans précédent pour l’économie nationale. On a crié que c’était des intentions, des dettes à créer pour le pays.

 

On a dit que le gouvernement était incapable de faire face au front terroriste au Nord. Avec la coopération de nos amis et partenaires, on a une accalmie. On est passé de la défensive à une phase offensive. C’est à ce moment précis que nous nous retrouvons pour travailler plus sereinement pour répondre aux préoccupations des populations y compris celles du Nord, du Nord-Est et de l’Est. C’est aussi à ce moment que l’opposition choisit d’entrer dans une guérilla contre le gouvernement puisque vous avez tous entendu qu’un projet de motion de censure contre le gouvernement.

 

Ce projet ne se justifie pas parce que nous ne voyons pas la ligne rouge ou la faute commise par le gouvernement. Si c’est juste pour dire que nous n’avons pas encore suffisamment de résultats, ce n’est pas par une motion de censure qu’on peut régler le problème. 

 

Nous comprenons les fortes attentes des populations, c’est pourquoi nous disons, mettons-nous au travail, laissons le gouvernement travailler car les choses avancent grâce au soutien de nos partenaires. 

 

Nous sommes à peine à 5 mois de la conférence des partenaires de Paris, à 16 mois de la mise en place du gouvernement, on ne peut pas par un coup de baguette magique tout transformer'', a indiqué mardi à Ouagadougou, Alpha Barry devant des ambassadeurs de l’Union européenne.

 

En rappel, samedi, face à près de 5000 personnes, le chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré, candidat malheureux à la présidentielle de novembre 2015, a dénoncé «la mauvaise gestion» du pays par le gouvernement en place et a promis de déposer une motion de censure contre lui.

 

Agence d’Information du Burkina

Read 162 times

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Publicité aléatoire

orange.gif
Spot publicitaires

Lafia nima, pure eau et 100% naturelle.

Web Radio

Su servidor no soporta flash players o javascripts, use por favor cualquiera de los siguientes links

Prévisions météorologiques

Clear

32°C

Burkina Faso

Clear

Humidity: 16%

Wind: 3.22 km/h

  • 24 Mar 2016

    Partly Cloudy 39°C 26°C

  • 25 Mar 2016

    Partly Cloudy 37°C 24°C

Nombre des visiteurs

1300316
Aujourd'huiAujourd'hui242
HierHier1890
Cette semaineCette semaine7776
Ce moisCe mois35150
Tous les joursTous les jours1300316
La plus élevée 07-04-2017 : 2838
Custom Adv 2

Suivez nous sur Facebook

Inscrivez aux newsletter

Bangos Magazine

La communication doit rester juste et cohérente avec l'association, avec sa mission et avec ses valeurs, mais elle s'adresse au cœur autant qu'au cerveau. Le rôle assigné au message délivré consiste à faire apprécier, voire aimer l'association et les personnes qui l'animent.

Derniers messages Twitter

Nos partenaires

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis.